EMOTION #définition C’est quoi exactement ? A quoi ça sert ?


Articles, Définitions, Education /
Partagez l'article s'il vous a plu :-)

Emotion

Qu’est-ce qu’une émotion ? À quoi sert-elle ? Il y a énormément d’articles sur les émotions. Dans celui-ci, je vous propose un condensé de ces derniers en fonction de ce que j’estime important à connaître lorsqu’on accompagne des enfants. D’autres articles suivront sur ce même sujet. Cet article est le 4ème sur 52 de mes défis blog.

♦ Les émotions de base

Il y en a quatre :

tristesse la tristesse  peur la peur

joie la joie            colère la colère

À celles-ci, sont souvent ajouté :

dégoût le dégoût           surprise la surprise

♦ Qu’est-ce qu’une émotion ?

♦ L’émotion est une information

Je lis régulièrement et j’entends parler d’émotions positives ou négatives.
J’étais convaincue qu’il fallait en réalité les différencier ainsi : agréables ou désagréables.

Or, l’émotion n’est qu’une information !

Le mot émotion vient du latin exmovere : “ébranler” et de motio : “action de bouger”.

Une émotion :

– met notre corps en mouvement.

– est une réaction physiologique instantanée. C’est comme un réflexe.

– fait suite à un stimulus de notre environnement capté par nos 5 sens.

Une émotion est donc une information que notre corps nous donne à travers le déclenchement de réactions physiologiques. Les émotions sont universelles. Elles sont les mêmes pour chacun d’entre nous !

Ce sont ces réactions qui sont jugées agréables ou désagréables, par nous-mêmes ou par notre entourage.

Ce qui nous différencie, c’est la rapidité avec laquelle nous arrivons à gérer ces émotions,si tel est notresouhait.

L’émotion est souvent confondue avec “sentiment“, alors que ce sont deux notions différentes. Je l’explique dans cet article.

♦ L’émotion est d’abord inconsciente

Une émotion est détectée dans le cerveau après 100 millisecondes, mais nous en prenons conscience qu’une demi-seconde plus tard.

Comme écrit plus haut, une émotion est comme un réflexe :

Lorsque vous attrapez un verre qui tombe de la table, vous en prenez conscience une fois que vous l’avez en main. Le geste a été fait inconsciemment ou automatiquement.

♦ D’où vient l’émotion ?

Système limbique émotion

L’émotion est déclenchée suite à un stimulus extérieur interprété comme une urgence par une partie du cerveau :

le système limbique appelé aussi le “cerveau émotionnel“.

Ce système est situé au centre de notre cerveau.

Suite à un stimulus (une image, un son, une odeur, un goût, un contact avec notre peau ou plusieurs à la fois), il va l’interpréter, selon son filtre, comme une des émotions de base  : peur, joie, tristesse, colère, dégoût ou surprise.

♦ Comment se manifeste l’émotion ?

Une fois le stimulus interprété comme une urgence, le corps va se mettre en mouvement instantanément grâce au système nerveux autonome qui va mobiliser le corps.

Voici un extrait de l’émission “C’est pas sorcier” qui l’illustre bien, en prenant l’exemple de la peur :

peur

Ces émotions ou “mouvements réflexes” sont nécessaires à la survie de l’individu !

La peur  :

– nous permet de fuir, d’attaquer ou de se figer (comme certains animaux qui font “le mort” pour échapper à leur prédateur).

La colère :

– mobilise l’énergie nécessaire pour faire respecter son territoire.

La joie :

– aide à créer du lien social.

La tristesse :

– provoque l’empathie et permet de recréer le lien social perdu.

♦ L’émotion n’est pas raisonnée.

Comme le système limbique est imperméable à toute logique, il ne fera pas la différence entre le réel et une image, par exemple.

Avant de lire la suite, on va faire une petite expérience. Éloignez d’abord les enfants et cliquez sur la vidéo :

Si vous avez eu des frissons à la vue de cette vidéo, vous venez de vivre une émotion. Vous n’avez pas pu vous empêcher d’avoir peur bien que ce ne soit qu’un film. Si vous n’avez rien ressenti, choisissez vous-même une vidéo ou une image qui vous procure une émotion et gardez-là pour la suite de l’expérience.

Malgré que vous ayez décidé de regarder une “vidéo qui fait peur” ou une image qui vous procure une certaine émotion, vous n’avez pas pu vous empêcher de vivre cette émotion.

Il est impossible de ne pas avoir d’émotion ! 

♦ L’émotion ne dure pas

Comment vous sentez-vous maintenant ?

Le stimulus n’est plus là et les frissons sont partis ou du moins atténués.

Plus de stimulus, plus d’émotion.

Continuons l’expérience  : regardez à nouveau cette vidéo et concentrez-vous sur vos sensations physiques.

Recommencez plusieurs fois si nécessaire jusqu’à que vous observiez une évolution.

Alors ?

Les sensations diminuent.

Grâce à votre cortex et plus précisément au cortex préfrontal, vous avez pu interpréter que ce n’est qu’un film, que ce “zombie” n’allait pas vous sauter dessus. La peur a disparu grâce à votre raisonnement.

Plus vous revoyez le même film, plus votre cerveau a compris qu’il n’y a pas lieu de réagir et plus vous vous apaisez rapidement.

Voici un extrait de la même émission pour l’expliquer :

♦ Et pour les enfants ?

Le cerveau des enfants et des adolescents n’est pas aussi développé que celui de l’adulte.

C’est pourquoi les enfants ne peuvent pas gérer, comme nous, leurs émotions.

Ils vivent aussi bien plus d’événements nouveaux que nous. Événements pour lesquels leur cerveau n’a pas encore mémorisé qu’une réaction d’urgence n’était pas nécessaire.

 À retenir

Les émotions sont des informations que nous donne notre corps lorsqu’il reçoit un stimulus qu’il interprète comme un danger.

Grâce à notre raisonnement, nous pouvons gérer les “réactions-réflexes” de notre système autonome lorsqu’elles ne sont pas souhaitées.

Les enfants ne peuvent pas les gérer en raison du développement de leur cerveau à cette étape de leur vie.

 Conclusion

À la lumière de cet article, je vous propose d’observer les enfants.

Contrairement à nous, leurs émotions sont bien visibles et ne rentrent souvent pas dans le “cadre scolaire”. Profitez de la chance que vous avez de côtoyer des jeunes enfants presque tous les jours pour voir les effets purs et sans filtre des émotions.

Aidez-vous de ces observations pour tenter de ressentir chez vous ces signes. Des signes parfois tellement occultés que nous ne savons plus les reconnaître. Laissez-vous, le temps d’un instant, être l’élève de vos élèves 😉

Les enfants sont très intuitifs et même s’ils ne peuvent pas gérer leurs émotions, ils peuvent très bien savoir ce dont ils ont besoin. J’en parle dans le troisième outil que je propose aux abonnés du blog.

Dans le prochain article, je vous explique la différence entre émotion et sentiment.

 Et vous ?

Feedback

Quelle est la dernière fois que vous avez ressenti une réelle émotion (mis à part lors de la petite expérience que je vous ai proposée) ?

Décrivez-moi dans les commentaires comment elle s’est manifestée au niveau de votre corps.

Votre description aidera d’autres lecteurs qui ont du mal à les ressentir.

Je me réjouis de vous lire !

À bientôt,

Vanessa BeauverdVANESSA BEAUVERD Enseignante formée en Coaching, Discipline Positive, Communication NonViolente (CNV), Ludocréativité et Programmation Neuro-Linguistique (PNL). Vous pouvez me suivre sur Facebook, Instagram et Youtube
"Ton bien-être contribue à celui de tes élèves !"
Recherches utilisées pour trouver cet article :cest quoi une émotion, Emotion c\est quoi ?, L\emotion C\est Quoi?, procure une emotion, quest quun emotion, quest-ce que lemotion
Partagez l'article s'il vous a plu :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.