Ecole et émotion – Le cerveau dans la main


Articles, Ecole, Education, Neurosciences / samedi, mars 31st, 2018
Partagez l'article s'il vous a plu :-)

LE CERVEAU DANS LA MAIN

& Gestion des émotions

Pourquoi les enfants et les adolescents ne peuvent-ils pas gérer leurs émotions comme les adultes ? Pourquoi, même adultes, réagissons-nous parfois comme des enfants ? Dans cet article, je vous explique le fonctionnement du cerveau et vous partage une vidéo présentant le modèle de Daniel Siegel : le cerveau dans la main. C’est le 6e sur 52 de mes défis blog.

Tout d’abord, un peu d’anatomie :

Notre cerveau peut être séparé en “3 cerveaux” apparus au fil de notre évolution :

cerveau

Le cerveau reptilien (archaïque) :

– C’est la partie du cerveau humain la plus ancienne.

– Il est apparu il y a 500 millions d’années.

– Nous l’avons en commun avec les reptiles (d’où le nom : “cerveau reptilien”).

– Son rôle est notre survie :

– Il gère nos fonctions primaires comme la respiration et les battements du coeur.

– Il réagit par réflexe au danger de trois façons : ATTAQUE, FUITE ou INHIBITION (être tétanisé).

Le cerveau limbique (émotionnel) :

– Il est aussi appelé le système limbique.

– Il est apparu il y a 150 millions d’années.

– Nous l’avons en commun avec tous les mammifères.

– Il a un rôle régulateur du cerveau reptilien. Il aide à contrôler les réactions d’attaque ou de fuite.

Mais pour cela il a besoin d’être tempéré par le néocortex.

Le néocortex :

– C’est la partie du cerveau la plus récente et la plus volumineuse.

– Il est apparu il y a 2,5 millions d’années.

– C’est le siège des fonctions dites supérieures comme le langage, la conscience, les capacités d’apprentissage et les perceptions sensorielles.

– La partie avant est très développée chez l’humain :

le lobe préfrontal (en jaune)

Cortex pré-frontal

Il est aussi appelé “cortex préfrontal“. Grâce à lui, nous avons la réflexion, le raisonnement, la créativité, l’imagination, la résolution de problème, la planification, la conscience de soi et l’empathie.

Nous pouvons ainsi réagir de façon variée à un stimulus. Il nous permet de gérer nos émotions.

Plus il y a de connexions neuronales dans le cortex, plus les possibilités de réactions à une information sont nombreuses. Quand nous avons peur, au lieu de fuir, nous pouvons l’exprimer, respirer calmement, visualiser une image qui nous aide à nous recentrer ou tout autre technique de gestion du stress que nous avons apprise.

Le néocortex peut donc gérer les autres cerveaux plus anciens.

Les enfants NE PEUVENT PAS gérer leurs émotions

Les dernières recherches (2010) en neuroscience affectives démontrent que le cerveau des enfants est beaucoup moins mature que ce que l’on pensait auparavant.

Leurs structures cérébrales ne sont pas encore suffisamment fonctionnelles pour une gestion des émotions.

Les émotions sont donc vécues très fortement et l’enfant n’a pas la possibilité de s’apaiser seul !  Il ne peut pas prendre du recul par rapport à ses émotions. Son cerveau est constamment en mode “ouvert”.

Sous grand stress, nous sommes comme des enfants, car notre cerveau interrompt l’activité du néocortex pour se focaliser sur les réactions de survie. C’est ce qui nous permet de fuir, d’attaquer ou de nous figer devant un réel danger.

Le cerveau dans la main

Qu’est-ce que c’est le mode “ouvert” ?

Pour le comprendre, je vous propose de visionner cette vidéo dans laquelle Nadine Gaudin, formatrice en discipline positive, présente le modèle du Cerveau dans la main de Daniel Siegel, un neuropsychiatre américain.

Ce mode “ouvert” est constant jusqu’à 6 ans environ et même au-delà si l’enfant n’a pas évolué dans un environnement emphatique et bienveillant !

En effet, le cortex préfrontal commence à murir entre 5 et 7 ans. Avant c’est le cerveau émotionnel et le cerveau archaïque qui dominent.

Quand un enfant de 4 ans mord et tape, c’est son cerveau archaïque qui domine et qui réagit par réflexe avec l’attaque.

À partir de 5-7 ans, les enfants commencent à pouvoir gérer un peu mieux leurs émotions. À en comprendre les causes, à les surmonter et à pouvoir prendre du recul.

Le cerveau est mature vers l’âge de 25 ans !

Cette construction se poursuit jusqu’à 25 ans ! C’est-à-dire que les connexions entre le système limbique et le cortex préfrontal sont matures à 25 ans seulement. Et cela, toujours si l’on a pu évoluer dans un environnement emphatique et bienveillant.

C’est pourquoi Nadine Gaudin montre dans la vidéo que le cerveau des adolescents est “semi-ouvert” et peut très vite s’ouvrir complètement.

Les adolescents ont la capacité de mieux gérer leurs émotions, mais pas comme un adulte pourrait le faire !

Le cerveau n’est pas figé à 25 ans !

Givre

Attention ! Le cerveau adulte n’est pas figé à partir de 25 ans. Il est modulable et heureusement! Cette plasticité neuronale permet d’apprendre, de se remettre en question et surtout de transformer nos comportements si on le souhaite. Se remettre en question, dans notre métier, est d’ailleurs capital 😉

Pourquoi expliquer le “cerveau dans la main” aux enfants ?

Avant d’expliquer cela aux enfants, il est important de leur expliquer ce qu’est une émotion et comment elle s’exprime (afin de ne pas la confondre avec un sentiment). Vous pouvez vous aider, pour cela, de cet article.

cerveau dans la main
Le cerveau dans la main.

Il est important d’expliquer le “cerveau dans la main” aux enfants afin qu’ils puissent comprendre :

1. Le fonctionnement de leur cerveau en réaction à des événements extérieurs.

2. Pourquoi ils ont parfois du mal à gérer leurs émotions.

3. Que leur cerveau est en pleine construction et que :

– ils sont en train d’apprendre à gérer leurs émotions (pour les enfants de plus de 6 ans environ).

– ils ne peuvent pas gérer leurs émotions (pour les enfants de moins de 6 ans).

Et du coup, on fait quoi ? On dit aux enfants qu’ils n’y peuvent rien et qu’on ne peut rien faire pour eux !

Bien sûr que non 😉

Nous sommes là pour leur sécurité, pour leur donner des outils et un environnement propice au développement de leur cerveau.

Que pouvons-nous faire pour aider les enfants à gérer leurs émotions ?

Sécurité

Pour les enfants qui ne peuvent pas gérer leurs émotions (jusqu’à 5 à 7 ans), il est important de leur donner un cadre de sécurité. Une sécurité physique, mais également psychique :

sécurité physique : faire en sorte qu’ils ne se blessent pas et ne blessent pas leur entourage. Par exemple en prenant l’enfant dans ses bras.

sécurité psychique : être là pour les soutenir et leur permettre de mettre des mots sur leurs émotions. En leur disant par exemple : “Je pense que tu es en colère et tu en as le droit.”, “Je suis là pour te soutenir.” …

Outils

On peut les aider en leur donnant des outils de gestion des émotions comme la respiration, la visualisation, l’expression de leurs émotions. Dans le bonus que je vous offre, je vous donne trois outils pour le bien-être en classe. J’en partagerai d’autres prochainement.

Environnement

Les dernières recherches en neurosciences affectives montrent qu’une relation emphatique, soutenante et aimante est la condition idéale pour le développement du cerveau de l’enfant.

C’est pourquoi il est très important de mettre en place un environnement de “bien-être en classe”.

Qu’en pensez-vous ?

FeedbackÉcrivez-moi vos réponses dans les commentaires.

Êtes-vous satisfaits de votre ambiance de classe ? Est-elle aussi bienveillante et emphatique que vous souhaiteriez ?
– Si oui, qu’avez-vous mis en place ?
– Sinon, quel est votre plus grand obstacle pour l’installer à l’heure actuelle ?

Personnellement, lorsque j’avais ma classe à 100%, je n’étais pas satisfaite de l’ambiance de classe, même si je mettais en place des outils qui apportaient un mieux-être. Mon plus grand obstacle était, je pense, de me faire confiance afin d’enseigner en fonction de mes valeurs et non en fonction de ce que je pensais qu’on attendait de moi.

ET VOUS ?

J’espère que cet article a pu vous apporter des informations utiles et je me réjouis de vous lire.

À bientôt,

Vanessa BeauverdVANESSA BEAUVERD Enseignante formée en Coaching, Discipline Positive, Communication NonViolente (CNV), Ludocréativité et Programmation Neuro-Linguistique (PNL)
 Vous pouvez me suivre sur Facebook, Instagram et Youtube
"Comme une graine, chaque enfant possède tout un potentiel qui ne demande qu'à grandir."
Recherches utilisées pour trouver cet article :https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1820 rDQtzfvHoaWtXNR0LjF-ULYTPvtu-bB4r-8mAg4ezOVzP_jczidJcZaFuhyyaahS 464407608886b52c0a0c2026d1ba6bd9d920f7ae&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme, le cerveau dans la main
Partagez l'article s'il vous a plu :-)

4 réponses à « Ecole et émotion – Le cerveau dans la main »

  1. Vanessa, un grand merci pour tous ces partages très intéressants et simples à comprendre, bien documentés, ludiques, complets, passionnants !
    J’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.